Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains

Mercredi 02 décembre 2020 — Première semaine de l'Avent — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15, 29-37 — Il viendra, le Seigneur, pour sauver son peuple. Heureux ceux qui sont prêts à partir à sa rencontre !

Lire la suite...

Mardi 13 octobre 2020 — 28e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11, 37-41 — Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu ; elle juge des intentions et des pensées du cœur.

0 : 00

Gardons-nous l'hypocrisie et entraidons-nous autant que possible, c'est ce que l'on peut tirer de l'Évangile d'aujourd'hui, c'est ce que Jésus veut nous transmettre. En effet l'homme base sa vie sur les apparences, et Jésus veut corriger cela. Ceux agissent ainsi sont les pharisiens, bons à l'extérieur mais mauvais à l'intérieur. Ces gens se distinguent toujours des autres et trouvent toujours à redire pour tout. Face à cette situation, Jésus fait une suggestion efficace pour nous aider, en disant : "Donnez en aumône ce que vous avez".

La vie est une entraide et personne ne peut se suffire à lui-même. Rappelons-nous les paroles du pape François, lors de sa visite à Madagascar il y a un peu plus d'un an : "Personne ne peut te dire : je n'ai pas besoin de toi". Heureux ceux qui s'entraident et se soutiennent, car s'entraider est une forme d'amour. Mais dans ce cas, Dieu attend que nous donnions sans en attendre un retour. Ainsi, lorsque nous donnons ou aidons les autres, rappelons-nous que c'est par amour pour Dieu parce que cette autre personne autour de nous, cette personne que nous aidons est l'image du Dieu invisible. Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir, et ceux qui donnent avec joie plaisent à Dieu. Heureux celui qui donne et distribue, le peu qu'il a aux autres. Il amasse un héritage indestructible. Amen.