Jeudi 29 juillet 2021 — Sainte Marthe — Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur, qui me suit aura la lumière de la vie — Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 11, 19-27

Comme Marthe et Marie nous vivons dans un moment douloureux avec la perte de certains de nos proches, de nos connaissances, à cause de cette pandémie. Parfois, à cause de l’intensité de cette douleur, nous n’arrivons pas à retenir notre cri envers Dieu : "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort". Derrière ce cri, nous pouvons imaginer que Marthe se sent ignorée et abandonnée de Dieu : "Comment est-il possible que face à nos souffrances actuelles, Dieu n’intervient pas pour nous aider en sachant qu’il a le pouvoir de guérir toutes les maladies ?"

Marthe demande à Jésus d’intercéder auprès de Dieu le Père pour ressusciter Lazare, son frère, pour prolonger la vie corporelle de son frère aussi longtemps que possible. Mais Jésus, quant à lui, veut conduire Marthe et chacun de nous à une catéchèse sur le mystère de la vie et de la résurrection : "Ton frère ressuscitera". Marthe croît en la résurrection à la fin des temps, tandis Jésus l’invite à approfondir sa foi dans la résurrection présente, ici et maintenant, dans la personne même du Fils de Dieu qui est présent parmi nous (Marthe parle au futur tandis que Jésus parle au présent).

Ici, Jésus nous révèle une catéchèse très importante : primo, nous devons croire que la résurrection passe à travers Jésus-Christ : "Je suis la résurrection". Secundo, la résurrection est une réalité présente, mais non seulement future. Elle est une réalité possible, déjà effective dans la foi.

Si la résurrection passe par Jésus-Christ, qui est venu apporter la vie de Dieu dans notre monde, nous pouvons être ressuscités si nous croyons en lui : "Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Le crois-tu ?". Il vient dans le monde pour ouvrir nos tombeaux et nous communiquer la vie éternelle. Donc, devant notre douleur actuelle, nous sommes invités à ne pas chercher à récupérer nos chers défunts ou à prolonger leur vie corporelle aussi longtemps que possible, mais plutôt de croire en Jésus Fils de Dieu qui peut nous donner une vie capable de dépasser la mort corporelle. Mais que cela ne nous empêche pas de prier pour le repos de l’âme de nos défunts.

Le quatrième évêque de Tsiroanomandidy

Le pape François a nommé Mgr Gabriel Randrianantenaina évêque du diocèse de Tsiroanomadidy dans la region de Bongolava. Il y a quatre ans, Mgr Gustavo Bombin Espino, ancien évêque de ce diocèse, a été nommé évêque de Maintirano donc le diocèse en question n’a pas eu d’évêque. L’ordination épiscopale a eu lieu le dimanche 11 juillet 2021 au Lycée Public de la ville Tsiroanomandidy.

Lire la suite...

Quels salésiens?

À partir du 16 février au 04 avril 2020, la Congrégation salésienne tiendra le 28ème Chapitre général (CG 28), à Turin- Valdocco. Ce chapitre présente deux messages intéressants : le retour au Valdocco, la Maison Mère des Salésiens, après 62 ans, le dernier était le CG18 ainsi qu’un chapitre général qui tire son titre d'une question : "Quels salésiens pour les jeunes d'aujourd'hui ?

Lire la suite...

Le "Directoire" du Mouvement Salésien des Jeunes

Les responsables (LEADS) du Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) des Provinces des Salésiens de Don Bosco, avec leurs Délégués de la Pastorale des Jeunes et les coordinateurs du MSJ, ont participé samedi dernier, le 31 juillet, à 14h30, heure de Rome, à l'initiative "PLAN LAUNCH" (Lancement du Projet).

Lire la suite...