Il faut faire la volonté de mon Père

Jeudi 03 décembre 2020 — 1re semaine de l'Avent — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7, 21. 24-27 — Cherchez le Seigneur, tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le, tant qu’il est proche !

Lire la suite...

23 octobre — Jean de Capistran est né le 24 juin 1386 dans le Royaume de Naples, plus précisément à Capestrano, ville de la province de l'Aquila. Son père vint en Italie comme membre de la cour du roi Louis Ier de Naples. Il étudia à l’université de Pérouse et se maria quelque temps après sans consommer son mariage.

0 : 00

Son premier objectif était d’être juriste, ce qu’il devint en 1412 à 26 ans. Il enseigna dans la même université de Pérouse, dont il était gouverneur, obéissant à Ladislas Ier de Naples. Cependant la ville fut l’objet de lutte de pouvoir entre les Rimini et l'armée de Sigismond Malatesta. Il fut fait prisonnier et réfléchit sur la vie, et arriva à la conclusion que l’argent n’était pas important et décida de consacrer sa vie à rechercher la sainteté en entrant dans l’ordre des Franciscains en 1416, après son veuvage. L’année suivante, il fut ordonné prêtre, et devint vicaire général. 

Il commença alors à prêcher les évangiles en Europe, au début en Allemagne, puis en Autriche, en Hongrie et en Pologne. Enseignant dans les places publiques, où de nombreuses personnes venaient l’écouter, il eut très vite le surnom du "saint prédicateur", où il lutta contre la sorcellerie. En plus de son ministère de prêche, il servit de conseiller personnel et envoyé (ambassadeur) des papes Martin V, Eugène IV et Nicolas V et Calixte III, étant réputé pour sa prudence dans ses décisions diplomatiques.

Après la conquête de Constantinople en 1453 par les Turcs, Mehmed II prépara l’invasion de la Hongrie. Le pape Calixte III prêcha la croisade à Francfort en 1454, afin de se défendre contre l’invasion. Jean de Capistran y répondit et entreprit de recruter des chrétiens de Hongrie. Jean de Capistran exhorta à la délivrance de la ville avec un drapeau orné d’une croix. Son charisme lui permit de contribuer à la défaite des Turcs. Les représentants de l’armée chrétienne dirent de lui que "ce père a plus d’autorité sur les soldats, que leurs chefs d’État". Après la victoire sur les Turcs, Belgrade dut faire face à la peste, et Jean de Capistran mourut peu de mois après de cette terrible maladie, le 23 octobre 1456, à l'âge de 70 ans. En 1984, Jean-Paul II le proclame patron des aumôniers militaires.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean de Capistran de Wikipédia en français (auteurs)