Si l’un de vous a... un bœuf qui tombe dans un puits...

Vendredi 30 octobre 2020 — 30e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14, 1-6 — Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ; moi, je les connais, et elles me suivent.

Lire la suite...

Dimanche 18 octobre 2020 — 29e dimanche du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 22, 15-21 — Vous brillez comme des astres dans l’univers en tenant ferme la parole de vie.

0 : 00

Les hommes ont la mauvaise habitude de se piéger ; ici, ce sont les pharisiens qui veulent piéger Jésus. Mais du statut de chasseur, ils deviennent proie. Nous pouvons, nous aussi, nous retrouver dans cette situation si nous persistons dans nos turpitudes. Ne nous échinons pas à vouloir le mal pour les autres, mais souhaitons leur le bien, car nous ne connaissons peut-être pas assez bien la personne à qui nous voulons du mal, comme dans ce cas de l'Évangile, où c'est l'homme qui veut attirer Dieu dans un traquenard. Nous aussi - quand nous avons peu d'entrain à prier, ou que nous priions simplement à cause des sacrements, ou à cause d'un tel ou un tel, ou à cause de tout autres calculs d'intérêt - semblons piéger Dieu et nous prendre dans le même piège. Rappelons-nous toujours que nous sommes ses enfants bien-aimés, aux yeux de Dieu le Père et que nous ne devons pas nous embourber de cette manière.

De plus, ce sont des hypocrites qui trompent et vivent "en faisant semblant" ; on fait semblant d'être bon, en face, alors que ce n'est vraiment pas le cas. Jésus a exposé au grand jour ceux qui faisaient semblant d'ignorer, dans le but de le piéger, mais très vite ils s'en repentent et partent honteux et silencieux ! Rien de ce que nous faisons et de ce qui est dans notre cœur ne peut être caché à Dieu. Jésus ne mâche pas ses mots quand quelque chose ne va pas, Il reprend et instruit continuellement. Cela fait partie de sa mission, et c'est un bon exemple à suivre, surtout en cette Journée Mondiale de prières pour la Mission. Nous sommes tous envoyés à cause de notre baptême, que jamais nous ne taisions ni ne déformions le message mais soyons de fidèles messagers, le but est de faire passer le message.

Ensuite, nous sommes chrétiens au sein de la société, et nous sommes des humains avant d'être chrétiens. Aussi, les devoirs au sein de la société ne doivent pas être négligés sous prétexte que nous sommes chrétiens, tout comme la mission en tant que chrétiens doit être accomplie. Rappelons-nous que celui qui envoie veut que le messager aille le plus loin, mais que le messager veut aussi qu'il ne bouge pas mais que la mission réussisse. Ce n'est pas un homme qui nous envoie mais Dieu Lui-même, en tant que ses enfants. Ne soyons pas réticents à remplir notre mission sous prétexte que c'est difficile. Amen.