Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains

Mercredi 02 décembre 2020 — Première semaine de l'Avent — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15, 29-37 — Il viendra, le Seigneur, pour sauver son peuple. Heureux ceux qui sont prêts à partir à sa rencontre !

Lire la suite...

Mercredi 07 octobre 2020 — 27e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11, 1-4 — Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; c’est en lui que nous crions "Abba", Père.

0 : 00

Nous avons entendu que Jésus priait seul et en silence. Sans nul doute on peut affirmer que prier est nécessaire. C'est bien ce que nous faisons en allant prier ensemble à l'église les dimanches et/ou chaque jour pour certains, mais il est important d'avoir un temps de prière personnelle. Cela peut se faire où que nous soyons ; dans le bus, au bureau, dans le train... mai que cela se fasse discrètement. Ceci, cependant, a marqué les disciples de Jésus. L'exemple que nous donnons finit toujours par attirer les autres, non seulement en prière, mais aussi dans d'autres domaines. Par exemple, une personne qui prend soin de ne pas jeter des détritus dans la rue ; quelqu'un qui prie avant de manger au restaurant ou dans les fast food... cela incite les gens à en faire de même.

Ensuite, nous entrerons dans le contenu de la prière du Seigneur, la prière que nous récitons au quotidien. Lorsque vous priez, dit Jésus, dites : "Père, que ton nom soit sanctifié". Cela doit être bien expliqué pour qu'il n'y ait pas de malentendu : ce n'est pas à nous, humains, de sanctifier le nom du Père dans cette prière. En fait, Dieu est la source de la sainteté. Lui seul est à la fois sanctificateur et saint. Par conséquent, l'expression "que ton nom soit sanctifié" dans cette prière ne doit pas être prise à la lettre (CEC 2807). En de termes simples, dire cette prière signifie, reconnaître que le nom du Seigneur est saint et exprime le désir d'être saint. Le Pape François en explique également le sens : "Dans cette invocation, on sent toute l’admiration de Jésus pour la beauté et la grandeur de son Père, et le désir que tous le reconnaissent et l’aiment pour ce qu’Il est vraiment". Il l'a dit lors de son audience générale du 27 février 2019. Cela signifie que "la sainteté de Dieu doit se refléter dans nos vies… Dieu est saint, mais si notre vie ne l’est pas, il y a une grande incohérence !"

Chers chrétiens, l'explication de cette prière peut encore être poursuivie au moment opportun. Mais pour ce partage, nous remercions Dieu pour ce qui a pu être fait.