Si l’un de vous a... un bœuf qui tombe dans un puits...

Vendredi 30 octobre 2020 — 30e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14, 1-6 — Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ; moi, je les connais, et elles me suivent.

Lire la suite...

17 octobre — L'Ignace en question est le successeur de saint Pierre après Evode dans l'administration de l'Église d'Antioche, vers l'an 70. Rappel historique : les chrétiens de Jérusalem ont fui vers Antioche, au moment où la persécution s'est intensifiée à cette époque.

0 : 00

Ignace avait moins de 30 ans lorsqu'il a été élu évêque, et il a en charge, non seulement l'Église d'Antioche, mais aussi celles de Syrie et de la Silice. Les parents d'Ignace auraient été parmi les premiers païens convertis de sa ville. Ignace s'est converti au christianisme dès sa jeunesse en raison de relation avec les premiers chrétiens, car sa ville était un endroit de passage de Pierre et de Paul et des autres apôtres. Alors ils connaissent aussi Ignace.

Quand Ignace était en charge de l'Église d'Antioche pendant trente ans, il fut soudainement arrêté, sans raison apparente. D'après les archives, après la mort de Domitien, l'Église a vécu une certaine période de paix. Mais Pline, gouverneur de Bithynie de 111 à 113, a écrit à Trajan, lui demandant ce qu'il faudrait faire et comment il devrait traiter les chrétiens, puisqu'il avait parlé à deux femmes chrétiennes, et il les a molestées, mais Trajan a dit : "Ne persécutez pas les chrétiens, mais s'il y a un refus des ordres, condamnez-les immédiatement". Ainsi, il a été déclaré qu'Ignace lui-même était la source de la révolte du peuple à cette époque. Il a été arrêté, et quand il a déclaré être chrétien, il a été enchaîné et envoyé à Rome, gardé par des soldats enragés jusqu'à ce qu'il atteigne le lieu de son exécution. Son voyage est comme la vie de la croix, que ce soit sur terre ou sur mer, raconte-t-il : "J'ai combattu des animaux sauvages, lié avec dix léopards, une armée toujours plus en colère. Bref, endurer l'injustice m'apprend le bien".

Le navire transportant Ignace resta longtemps à Smyrne, et de nombreux chrétiens voulaient le rencontrer et le voir avec Polycarpe. Il y a ceux qui venaient d'Ephèse, de Magnésie et de Tralle. Ignace a écrit, pour eux, une lettre de remerciements. Il a également écrit une lettre à Rome, où on attendait avec impatience son arrivée. Lorsque le navire s'arrêta à nouveau à Troade, Ignace écrivit aux églises de Philadelphie et de Smyrne et à Polycarpe. Il a constamment exhorté les chrétiens à ne pas céder aux faux enseignements. Ignace était très heureux d'affronter la bataille pour le Christ à ce moment-là, mais il a également dit qu'il était si faible et qu'il avait besoin des prières des croyants pour pouvoir affronter les épreuves de la vie. Quand Ignace est arrivé à Rome, toujours enchaîné, il a été emmené dans l'arène des fauves et leur a été jeté pour être déchiqueté.